Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Zabou L

GERRY BRUNO :

« Avec Sacha Distel, c’était toujours une très belle histoire !»

1991 - Sacha Distel et Gerry Bruno à Ramatuelle, chez Eddie Barclay

1991 - Sacha Distel et Gerry Bruno à Ramatuelle, chez Eddie Barclay

C’est avec une immense joie que j’ai pu recueillir le témoignage d’une grande personnalité italienne.

Souvenez-vous : c’était fin décembre 1965, dans la plus grande salle mythique parisienne, à l’Olympia, dont la vedette principale, était le chanteur et guitariste de jazz, Sacha Distel. Créateur du groupe « Les Brutos », Gerry Bruno accompagnait ses autres camarades, dont un n’est autre qu’ Aldo Maccione, dans un sketch intitulé « Je lève le pouce, l’index… et je baille ». Gerry Bruno était reconnaissable grâce à … son unique dent avec laquelle il en jouait à chaque fois qu’il souriait.

Quelques 49 ans après, ce bel italien septuagénaire, aux cheveux blancs, respire la santé malgré le temps qui passe. Avec gentillesse, franchise et en exclusivité pour nous, Gerry Bruno a répondu à mes questions lors du très beau concert donné au Rayol-Canadel-sur-Mer pour le 10ème anniversaire de la disparition de son grand ami Sacha Distel : 

1983 – Milan TV

1983 – Milan TV

Gerry, dans quelles circonstances avez-vous rencontré Sacha Distel ?
C’est lors du spectacle de Johnny Hallyday, à l’Olympia en novembre 1961, que je le voyais pour la première fois. Nous nous étions promis que, tôt ou tard, nous devions travailler ensemble.

En décembre 1965, j’ai passé avec lui les plus beaux jours de ma vie. Il ne se passait pas un soir où Sacha et nous, les Brutos, nous inventions de nouveaux gags sur scène. Au début, le sketch durait 5 minutes.  A la fin, avec toutes les nouvelles créations, il se prolongeait jusqu’à 12 minutes environ.... Notre amitié a été consolidée en 1972 quand Sacha m'a appelé en Italie et m’a proposé de devenir son partenaire comique dans tous ses spectacles mondiaux.

Interview exclusive de GERRY BRUNO
1980 - Sacha et Gerry a l'Olympia

1980 - Sacha et Gerry a l'Olympia

Quel est votre meilleur souvenir avec lui ?

Malgré sa maladie, Sacha était toujours souriant. Il ne m'avait jamais rien dit. J'ai découvert presque à la fin de ses jours qu'elle était plus sérieuse.  Il n'y a pas un seul moment où je peux dire aujourd'hui « c'est quand, c'est où, c'est avec…etc... ». Avec lui, c’était toujours une très belle histoire, n'importe où, et avec n'importe qui.

Sacha et Gerry Tour Angleterre

Sacha et Gerry Tour Angleterre

Quelle est votre chanson favorite de son répertoire ?
 C'est trop facile de répondre "La belle vie"...mais j'ai aimé aussi plusieurs chansons italiennes enregistrées dans mon pays,  comme par exemple "A casa d'Irène ". La chanson qu’il interprétait pendant ses tournées et que j'aimais beaucoup était "Ma première guitare".


Un clip « Ca vaut mieux que d’attraper la scarlatine » vient de sortir sur Télé Mélody. Qu’en pensez-vous ?
 J'ai vu le clip. Je le trouve extraordinaire. On voit tous les amis qui ont pris part à la réalisation du CD. Pour moi, c’était un très grand honneur de voir le spectacle à l'Olympia le 10 décembre 1993. Pour cette occasion, Sacha m'a invité trois jours chez lui pour le voir en "Live" avec ses Collégiens. Un grand spectacle inoubliable, même si sur la scène, je n’ai pas pu voir tous les artistes qui avait collaboré avec lui. Mais grâce à Sacha, j'ai pu connaitre un des mes idoles de ma jeunesse : Henri Salvador. Nous avons tous dîné chez Castel avec aussi Jean Todt.

1973 - Tournée en Grande Bretagne : Gerry avec Claude et Sacha

1973 - Tournée en Grande Bretagne : Gerry avec Claude et Sacha

1974 – Londres – Gerry Bruno, Francine et Sacha Distel

1974 – Londres – Gerry Bruno, Francine et Sacha Distel

Hormis sa présence physique, que vous manque-t-il chez lui ?
La rigueur de son travail et bien sûr son sourire. La classe… les moments de repos, n'importe où… J’étais beaucoup sur la route avec lui ; chez les amis grands chefs Trois Etoiles, Bocuse, Trois Gros, les Frères Haeberlin etc…nous nous retrouvions assis à leur table. C’était vraiment une Bella Vita... Oh la belle vie....

1974 – Podium Radio Monté Carlo

1974 – Podium Radio Monté Carlo

Comment avez-vous trouvé le concert dédié à votre ami Sacha Distel ?

 C'est pour moi très difficile de répondre à cette dernière question : dès que le concert a commencé, là où j’étais placé, j’ai bien vu et bien entendu. On ne me permet pas d'être très objectif. J'estime que les chansons de Sacha, il n’y avait que lui qui pouvait les jouer,  « Ma première Guitare » ou, encore « Nuages ». Raymond Gimenes est bien plus qu'un excellent ami, c’est un frère. Mais à mon avis, il ne devait pas chanter mais jouer les "solos" de Sacha. C'est mon opinion… l'opinion de quelqu’un qui a partagé 25 années sur les scènes du monde entier avec Sacha, un des plus grands perfectionnistes du monde que je n’aie jamais connu dans ma vie. Le concert devait être un hommage à ses chansons et pas un show personnel de chaque musicien. Certains morceaux  n’avaient rien à  voir avec l'hommage à Sacha Distel. Mais bravo à tous. Le public a beaucoup apprécié, alors… tout va très bien Madame la Marquise !

1978 – Rio  Négro à Manaus (Brésil) – avec Claude Deffe, Gerry Bruno et Sacha Distel

1978 – Rio Négro à Manaus (Brésil) – avec Claude Deffe, Gerry Bruno et Sacha Distel

C’est sur une note « collégienne » que nous terminons cet entretien. Merci à Gerry Bruno de vous êtes déplacé jusqu’au Rayol-Canadel pour votre ami Sacha Distel et pour votre extrême gentillesse.


Propos recueillis par Zabou L, le 22 juillet 2014

 

 

A découvrir absolument => Le magnifique site de Gerry Bruno (lien ci-dessous). 

Commenter cet article